Skip to content Skip to left sidebar Skip to right sidebar Skip to footer

COVID 19 – Communiqué du 16 avril 2020

Sommaire : Masques – Ouverture de Crous’ty crêpe – Qualité de l’eau – Détention d’armes.

MASQUES :

En plus des gestes barrières, le port du masque serait utile pour les sorties en période de confinement.  « Le masque n’exonère à aucun moment des gestes barrières. C’est une protection supplémentaire pour les personnes saines lorsqu’elles se déplacent ou travaillent »

Les particuliers ne doivent pas utiliser de masques chirurgicaux. Ils sont réservés aux personnels travaillant dans le domaine de la santé, aux aides à domicile et accueillants familiaux. Il est inadmissible de voir des personnes faisant leurs courses avec ce type de masque sous prétexte qu’ils ont des membres de leur famille qui travaille dans le milieu hospitalier qui leur en procure alors que ces services en manquent.

Il est possible de fabriquer soi-même ses masques. Il existe de nombreux tutoriels sur ce sujet mais tous les masques proposés n’ont pas la même efficacité contre le virus. Les masques ayant le label AFNOR semblent les plus fiables. Ils préconisent de choisir du tissu type popeline ou coton à trame serrée. Ne pas utiliser la polaire, le molleton, les sacs aspirateur, le PUL, les lingettes, les filtre à café…  

Il existe des tutoriels sur youtube. Le lien ci-dessous vous permet de faire « un masque de protection sans machine à coudre et facile à faire »

D’autres tutoriels montrent comment en fabriquer selon la référence AFNOR.

Ex : https://www.youtube.com/watch?v=PUUtWQKWE-8

Pour les personnes âgées de plus de 80 ans ou ayant des pathologies pulmonaires, cardiaques…qui en souhaiteraient et ne sont pas à même d’en faire, elles peuvent s’adresser en mairie. Des bénévoles en ont déjà déposé et sont prêts à continuer à en fabriquer s’il y a de la demande.

CROUS’TY CRÊPE :

Les exploitants de la crêperie nous informent de leur ouverture à partir de mardi prochain avec des crêpes et galettes, des plats chauds ou froids à emporter, des repas complets, des Burger frites…Pour plus de renseignements se rendre sur leur compte Facebook Crous’ty crêpe. La meilleure façon de les aider à repartir, c’est de les faire travailler et donc de commander vos repas au 06 58 11 14 01. Ils seront ouverts tous les midis du lundi au vendredi inclus et les vendredi et samedi soir. Un circuit fléché en sens unique permet de respecter les gestes barrières et d’éviter toute contamination.

COMMUNIQUE DE VEOLIA

  1. Point sur la quantité de chlore dans l’eau

Certains consommateurs ont pu ces derniers jours ressentir un goût de chlore plus présent que d’habitude dans l’eau du robinet. Alors que nous appliquons globalement les mêmes traitements de potabilisation, qui permettent comme l’a signalé l’OMS d’éliminer tous les virus, dont le coronavirus, nous vous expliquons ici ce qu’il peut en être sur vos contrats Veolia. 

Afin de fournir une eau toujours de qualité répondant aux exigences sanitaires fixées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et les Agences régionales de santé (ARS), nous garantissons un résiduel de chlore suffisant de 0,1 mg/litre en tout point du réseau, et ce comme habituellement. 

  • Dans la majorité des cas, sauf contexte spécifique local et sur demande d’une ARS, nos consignes de chloration de l’eau en sortie d’usine de traitement d’eau potable sont maintenues à leur niveau antérieur à l’apparition du Covid-19. En effet, les consignes de traitement de l’eau pratiquées habituellement permettent de garantir une désinfection suffisante de l’eau et sont adaptées au temps de contact en réseau. 
  • Localement, avec la période de confinement, la consommation en eau peut évoluer. Elle a nettement diminué, voire s’est complètement arrêtée dans les zones où se concentrent bureaux et industries. L’eau est alors amenée à séjourner plus longtemps dans le réseau de distribution. Ainsi, pour éliminer tout risque de pollution et maintenir un résiduel de chlore suffisant de 0,1 mg/litre en tout point du réseau, il peut alors être décidé d’augmenter légèrement le taux de chlore nécessaire en sortie d’usine de production d’eau potable. Cet ajustement reste adapté à la situation locale et n’est donc pas généralisé pour continuer à offrir aux consommateurs le meilleur confort d’usage de leur eau. 
  • A l’inverse, la consommation est nettement plus élevée dans les zones résidentielles, avec pour conséquence une accélération de la circulation de l’eau dans les canalisations. L’eau arrive donc plus vite qu’à l’accoutumée au robinet de certains consommateurs, directement en provenance des usines de production d’eau potable. Dans ces cas de figure, elle a donc pu être chlorée peu de temps avant sa consommation. Cela explique les différences de goût ou d’odeur de l’eau perçues par certains consommateurs.

Afin d’informer au mieux vos administrés sur la qualité de leur eau, vous retrouverez sur le site Veolia un article que vous pouvez partager

Qu’il s’agisse d’appliquer les gestes barrières essentiels (se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon) ou d’assurer l’hygiène quotidienne, corporelle et domestique, l’eau peut être utilisée en toute confiance.  

A nouveau, l’OMS comme les agences sanitaires indiquent que le virus Covid-19 ne montre pas de résistance particulière aux traitements habituels de l’eau potable (charbon, chlore, ozone, UV). Il n’y a donc aucun risque à boire l’eau du robinet, ce n’est pas un vecteur de transfert du Covid-19. 


Conduite à tenir concernant les autorisations de détention d’arme pendant l’état d’urgence sanitaire

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le gouvernement a, le 25 mars 2020, adopté une ordonnance précisant les mesures d’adaptation des délais relatifs aux autorisations administratives, notamment concernant l’acquisition et la détention d’armes.

L’ordonnance prévoit la prorogation de délais arrivant à échéance entre le 12 mars 2020 et l’expiration d’un délai d’un mois à compter de la fin de l’état d’urgence sanitaire déclaré. Les délais concernés sont les suivants :

– délais des autorisations d’acquisition et de détention d’armes de catégorie A1 et B ;
– délais de réponse de l’administration aux demandes formulées par le public, en l’occurrence demandes d’autorisation ;
– délais de réalisation des formalités et prescriptions imposées par la réglementation, en l’occurrence les séances contrôlées de pratique du tir ou le délai pour acquérir une arme soumise à autorisation.

Une fiche exposant les différents aménagements de délais en lien avec les autorisations d’acquisition et de détention d’armes est disponible sur le site internet de la préfecture: http://www.cotes- darmor.gouv.fr/Actualites/COVID-19-Conduite-a-tenir-Autorisations-de-detention-d-arme-pendant-l-etat-

Cette fiche commente les dispositions figurant dans l’ordonnance n°2020-306 et la loi n°2020-290, dans leur rédaction en vigueur à la date de cette fiche. Ces textes sont susceptibles d’adaptations ou de modifications, qui seront précisées si elles ont un impact sur les procédures décrites.