Skip to content Skip to left sidebar Skip to right sidebar Skip to footer

COVID 19 – Communiqué du 28 mars 2020

Nous sommes confinés depuis le mardi 17 mars à midi. Cela fait 10 jours. Nous devrions l’être encore pendant 34 jours si la mesure est prolongée jusqu’au 30 avril comme il en question. Il ne faut pas relâcher la vigilance et le confinement. L’urgence quotidienne a disparu, il faut donc organiser son temps autrement. Ne pas se gaver d’infos des chaines télé et des stations de radio. Tous les scientifiques, virologues, infectiologues, urgentistes, médecins…nous envoient parfois des informations contradictoires, débattent sur des sujets qui nous dépassent et à mon avis, peuvent créer plus d’angoisse qu’il ne faudrait.

Sommaire : Continuité pédagogique – Numéros d’urgence sociale – Pêche – Durée de vie du virus COVID 19

Continuité pédagogique

Dans le cadre de l’épidémie COVID-19, les services de l’académie de Rennes ont élaboré des fiches pratiques. Vous trouverez en pièces jointes deux fiches :

une fiche conseil destinée aux parents des enfants de maternelle pour qu’ils puissent assurer la continuité pédagogique ;
une fiche d’information destinée aux parents des enfants scolarisés dans une école du premier degré et présentant le dispositif « Espace école ».

Les numéros d’urgence sociale

Violences sur les enfants 119 – https://www.allo119.gouv.fr/
Violences conjugales 3919 – https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/ Attention, en cas de danger immédiat contacter le 17.

Cellule d’écoute de la Croix Rouge pour les personnes vulnérables : 09 70 28 30 00

Pêche : « Le décret du 16 mars 2020, portant réglementation des déplacements, prévoit que seuls les déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes sont autorisés. L’activité de pêche doit être suspendue dès lors qu’elle ne rentre pas dans ce cadre ».

Durée de vie du virus COVID-19

Il faut préciser d’emblée qu’il est impropre de parler de « survie » du virus, étant donné que le virus n’est pas réellement « vivant ». « On parle plutôt de maintien de l’infectiosité, combien de temps il reste infectieux », précise Astrid Vabret, chef du service de virologie du CHU de Caen et spécialiste des coronavirus.




Source : Le Monde