Skip to content Skip to left sidebar Skip to right sidebar Skip to footer

COVID 19 – communiqué du 24 mars 2020

Mairie : La mairie est fermée au public mais des permanences téléphoniques sont assurées tous les matins de 9 à 12h. En dehors de ces horaires, vous êtes invités à laisser votre message ou votre demande sur le répondeur ou à nous envoyer un mail à mairietreve@orange.fr.

Tous les personnels dont l’activité est liée aux écoles, restaurant scolaire, accueil périscolaire, accueil de loisirs, entretien des locaux ont une autorisation spéciale d’absence jusqu’à la reprise de l’école qui est programmée pour le moment le lundi 4 mai à la suite des vacances de printemps de la zone C.

Les personnels des services techniques n’assurent à partir de ce soir que les tâches essentielles à la continuité du service public (entretien voirie, station d’épuration…)

Contrôle des déplacements : Des motards de la BMO de Loudéac ont vérifié ce midi auprès des automobilistes de passage sur la place du bourg les attestations de déplacement dérogatoire et le motif du déplacement. Il n’y a pas eu de verbalisation. Le maire et ses adjoints tiennent à féliciter la population de Trévé pour son civisme face à cette pandémie. Nous demandons à la population de limiter ses déplacements : 3 fois par semaine à la boulangerie, 1 à 2 fois pour l’alimentation générale ou les produits de confort (ex : cigarettes). Les déplacements brefs sont autorisés, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.

Personnes de plus de 70 ans : Nous avons passé en revue la liste des personnes âgées de plus de 70 ans. Moins de 10 personnes ont une santé fragile et n’ont pas de famille proche. Elles seront toutes contactées dans les jours à venir pour leur demander de nous faire connaitre leurs besoins éventuels en produits alimentaires et/ou pharmaceutiques.

Nous sommes en relation quotidienne avec le CIAS de LCBC pour faire le point sur la situation des personnes aidées. Nous encourageons les voisins à prendre des nouvelles de ces personnes et à les aider dans la mesure de leurs besoins. (voir ci-dessous « Je veux aider »)

page1image63000016

1- LA GOUVERNANCE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE LEURS GROUPEMENTS 

Les élus dont l’élection est « acquise » à l’issue du premier tour des élections municipales du 15 mars 2020 ne verront pas leur mandat électif remis en cause. Toutefois, pour des raisons sanitaires exceptionnelles, la loi du 23 mars 2020 prévoit que la prise d’effet de ces mandats sera reportée. 

Ainsi, dans les 34 968 communes et les 1 255 EPCI, les assemblées délibérantes élues en 2014 et leurs exécutifs verront leurs mandats et fonctions prorogés jusqu’à la prise de fonction des nouveaux conseils municipaux dans les conditions précisées ci-dessous. 

Gouvernance des communes :

Dans les plus de 30 000 communes dont l’élection est « acquise » dès le 1er tour. Le mandat des conseillers municipaux prendra effet au plus tard en juin. Il en va de même pour les fonctions des nouveaux exécutifs. La date sera déterminée par décret sur le fondement d’un rapport remis au plus tard le 23 mai 2020 par le Parlement au Gouvernement après avis du conseil national scientifique. Le premier conseil municipal se tiendra de droit entre cinq et dix jours après leur entrée en fonction pour l’élection des maires et des adjoints. 

Par ailleurs, pour les élus municipaux, la loi d’urgence prévoit que les délégations de l’assemblée délibérante au maire, prises au cours du mandat qui venait de s’achever, sont prorogées. Il en va de même pour les délibérations classiques relatives aux indemnités ou aux emplois de cabinet. 

La loi d’urgence instaure également un mécanisme d’information à l’attention des élus du 1er tour dont l’entrée en fonction est différée : ils seront destinataires de la copie de l’ensemble des décisions prises par le maire sur le fondement de l’article L. 2122-22 du code général des collectivités territoriales. En revanche, ils n’exercent pas encore les prérogatives afférentes à leur mandat électif. 

Le prochain renouvellement général des communes est prévu pour tous en mars 2026

La loi prévoit par ailleurs que les représentants des communes, EPCI ou syndicats mixtes fermés dans les organismes extérieurs sont prorogés jusqu’à la désignation de leurs remplaçants par l’organe délibérant. 

Pendant la durée de l’état d’urgence sanitaire, le fonctionnement des organes délibérants des collectivités territoriales et de leurs groupements sera adapté (quorum, procurations, modalités de vote…). Le régime issu de la loi d’urgence sera précisé dans le cadre d’une ordonnance. 

A noter : la loi reporte d’ores et déjà la date limite d’adoption des budgets locaux au 31 juillet 2020. Une ordonnance viendra très prochainement ouvrir de nouvelles souplesses aux élus. 

Le CLIC LOUDÉAC  nous a transmis un document des petits Frères des Pauvres sur un soutien téléphonique qui peut être fait auprès des personnes âgées isolées. 

2. COMMUNIQUÉ DE LA PRÉFECTURE DES CÔTES D’ARMOR

page1image33653152
page1image33659392
page1image33656064

Le Gouvernement lance le site Réserve civique-Covid 19 jeveuxaider.gouv.fr. Afin de permettre à tous ceux qui le peuvent et qui le souhaitent de s’engager et de donner de leur temps, pour aider les plus démunis, particulièrement touchés par cette crise du Covid-19. 

Le président de la République a appelé les Français à « inventer de nouvelles solidarités ». Pour ceux qui veulent aller plus loin que le rendez-vous journalier d’applaudissements aux soignants depuis son balcon, le Gouvernement lance la Réserve civique-Covid 19  jeveuxaider.gouv.fr.

Afin de permettre à tous ceux qui le peuvent et qui le souhaitent de s’engager et de donner de leur temps, pour que les plus démunis et les plus vulnérables ne soient pas les premières victimes de cette crise.

Soutenir les associations privées de bénévoles

Les associations, qui reposent en temps normal sur une ressource bénévole bien souvent âgée, peinent à poursuivre leur activité. Toutes souffrent d’une pénurie de forces vives, car un tiers – voire la moitié – de leurs bénévoles sont âgés de plus de 70 ans, donc confinés. Plusieurs points de distribution pour les plus démunis ont déjà dû fermer leurs portes ces derniers jours faute de bénévoles. Le confinement fait, par ailleurs, peser un risque sur les personnes fragiles isolées (âgés, en situation de handicap, malades chroniques,…). 

Quatre missions vitales

Cette plateforme a été construite, en lien avec les plus grands réseaux associatifs et les plateformes associatives déjà existantes. Elle permet aux structures (associations, CCAS, MDPH, collectivités, opérateurs publics, etc.) de faire état de leurs besoins de renforts autour de 4 missions vitales :

  1. Aide alimentaire et d’urgence ;
  2. Garde exceptionnelle d’enfants de soignants ou d’une structure de l’Aide Sociale à l’Enfance ;
  3. Lien (téléphonique, visio, mail, etc.) avec les personnes fragiles isolées : personnes âgées, malades ou en situation de handicap ;
  4. Solidarité de proximité : courses de produits essentiels pour les voisins (fragiles, isolés, handicapés).

Respect des règles sanitaires

Ces quatre missions seront réalisées dans le respect absolu des règles de sécurité sanitaire, définies en lien avec le ministère de la Santé. Ainsi, les associations organiseront leurs actions de façon à garantir scrupuleusement les distances de sécurité (au moins 1 mètre entre chaque personne, bénévoles comme bénéficiaires) et feront respecter les règles de sécurité sanitaire (gestes barrières, lavage de mains très réguliers, etc).

En outre, il est formellement interdit aux personnes de plus de 70 ans ainsi qu’aux personnes atteintes d’une maladie chronique de s’engager dans une mission dès lors que celle-ci nécessite une rupture du confinement. Néanmoins, elles peuvent s’engager pour les missions réalisées à distance (lien avec les personnes isolées par téléphone, par exemple). Chacun peut s’engager pour que personne ne soit oublié.

La centralisation de ces missions essentielles sur le site jeveuxaider.gouv.fr garantit leur visibilité, et donc le fait qu’aucun territoire ne soit oublié.